Geschiedenis Monasterium PoortAckere

Comme beaucoup de villes au Moyen-Age, Gand était entouré par des rempards, pour protéger ses habitants. Près d’une des portes (‘porte’ en Néerlandais = ‘poort’) pour entrer dans la ville, se trouvait un champ (‘champ’ en Néerlandais = ‘akker)’que les Gantois appelaient "Poortackere".

En 1278, un béguinage a été construit sur ce site qui portait le nom ‘Begginagium S. Autberti’. Dans un des murs, on a retrouvé une pierre du 18e siècle avec le date de fondation :


BEGGINAGIUM
S. AUTBERTI
DICTUM
poort-acker
FUNDATUM
An.. 1278

Au début, Poortackere hébergeait surtout des vieilles béguines et des béguines malades parce que les deux autres béguinages n’avaient plus de place pour eux. Assez vite, une chapelle et une cimetière étaient ajoutées.

Pendant l'occupation française, PoortAckere était confisqué par les autorités municipales comme tous les monastères, béguinages et églises. En 1863 on a vendu le béguinage au Duc Joseph de Hemptinne, un industriel catholique et un mécène important du mouvement néo-gothique. Avec sa permission, le complex a été mis à la disposition de la Congrégation des Religieuses
de l’Adoration Perpétuelle.

design: mares ©V2.2 2007-2014